Lieu emblématique de Marrakech s’il en est, le quartier des Tanneurs est un endroit à voir au moins une fois dans sa vie.

La création des tanneries de Marrakech coïncide avec celle de la ville, elle remonte au XVIIème siècle. Les procédés de fabrication n’ont pas beaucoup changé depuis, et vous surprendront à bien des égards. Il y a l’odeur, bien-sûr, dont la réputation n’est plus à faire, mais aussi un savoir-faire ancestral faisant appel à une savante chimie naturelle, et à l’emploi d’ingrédients pour le moins inattendus.


Un savoir-faire ancestral

Les peaux sont dans un premier temps épilées à la chaux pour éliminer toute trace de poils. Elles macèrent ensuite un long moment dans de grandes cuves en terre cuite - ou en béton pour les plus récentes. Ces cuves en plein air sont remplies d’eau, de fiente de pigeon, de sel. Ce traitement de choc confèrera aux peaux souplesse, résistance, et surtout imputrescibilité.

Les peaux sont ensuite nettoyées au son de blé, puis teintées. Cette étape se fait encore de façon très traditionnelle. Les tanneurs ont recours au coquelicot pour teindre les peaux en rouge, au henné pour la couleur orange, à la pierre d’indigo ou de cobalt pour le bleu, etc.

Une fois teintes, le séchage peut alors commencer. Les peaux sont étalées sur de grandes pierres plates au soleil, puis battues pour être assouplies, lavées encore et grattées pour éliminer les tous derniers déchets et les rendre parfaitement lisses.


Direction les souks

Les cuirs obtenus sont enfin envoyés dans les souks pour être transformés par les artisans en babouches, ceintures, poufs, et quantité d’autres articles en cuir. Ce savoir-faire maroquinier est mondialement connu, la maroquinerie tirant d'ailleurs son nom de notre pays, le Maroc.


Bab Debbagh, aux portes de la médina

Pour visiter les tanneries de Marrakech, rendez-vous dans le quartier de Bab Debbagh, à 8 minutes à pieds de notre restaurant Le Foundouk, et 20 minutes à pieds de la place Jemaa el-Fna. N'oubliez pas de glisser quelques feuilles de menthe sous votre nez !